Anatomie du sexe masculin


Le système de reproduction masculin à pour but de produire le sperme. C’est en effet un spermatozoïde, contenant 23 chromosomes, qui s’unit à un ovule ayant également 23 chromosomes, et formant ainsi un oeuf fécondé possédant 46 chromosomes, c’est à dire toute l’information génétique pour engendrer un corps humain.

Le sperme est produit dans les 230 mètres de tubules enroulés et entortillés dans les testicules, qui sont eux-mêmes contenu dans le scrotum. C’est en fait pour des raisons de température que les testicules sont situés à l’extérieur du corps, la production du sperme étant meilleure avec une température légèrement inférieure à celle du corps. Ainsi, les muscles du scrotum, en se contractant ou non peuvent réguler la température des testicules.

Bien qu’étant l’une des plus petites cellules de l’homme, il transmet toute l’hérédité paternelle.

Le pénis va assurer le transport du sperme de l’homme à la femme. Ce situant devant le scrotum, il est de forme cylindrique, est contient les corps caverneux. Ces corps se remplissent de sang chaque fois que l’homme est sexuellement excité. Le pénis se gonfle, s’agrandit, durcit, permettant alors la pénétration du vagin de la femme.

Lorsque l’orgasme commence, le sperme se met en mouvement vers le pénis par les contractions des muscles dans les testicules, l’épididyme, et le canal déférent. Les muscles de la prostate et des glandes séminales se contracte versant ainsi leur sécrétion dans l’urètre. Cette sécrétion sert à neutraliser l’acidité provenant de l’urine et mortelle pour les spermatozoïdes. Quand le pénis est rempli de sperme et de sécrétion, les muscles de sa base se contractent, causant ainsi l’éjaculation.

Lors d’une éjaculation, c’est près de 400 millions de spermatozoïdes qui sont éjectés.