Pénis pas droit, érection incomplète, chirurgie ?


Question posée par Pierre dans la catégorie .

Il y a plusieurs choses…

1 – j’ai l’impression que mon érection n’est jamais maximale (je crois qu’elle pourrait être plus “avancée”), et mon pénis n’est pas vraiment droit, ni vraiment orienté vers le haut, mais plutôt vers mon côté gauche (pourquoi ?!).

2 – J’ai voulu avoir une relation sexuelle avec une femme (tout récemment, quelqu’un de 35 ans alors que j’en ai 29). En société, je sens l’afflux de sang en mon pénis lorsque je suis en contact avec elle (en la tenant par la taille), mais l’érection prend fin au moment du contact sexuel. Est-ce le stress ? Le fait que l’érection ne soit pas vraiment “totale” ? Je n’ai pas voulu laisser intervenir la femme sur mon pénis (par esprit de honte) alors qu’elle voulait le faire réagir… Cette femme a du se contenter de mon index que je lui ai mis dans le vagin… Même la flagellation (de mes fesses) n’a rien pu faire (alors quelle constitue dans mes fantasmes un stimulus).

Je pense qu’il y a un problème psychologique (qui s’explique et qui se résous comment ???), mais aussi un problème physique (pénis non droit et non vraiment orienté vers le haut, ce qui pose un problème pour la pénétration).

Pour le problème physique, une intervention chirurgicale ne pourrait pas remettre “la pendule à l’heure” ?

Merci (Pierre 29 ans)

1

Réponse(s)


  1. 0 Votes

    A priori, la façon dont vous présentez les choses, une intervention chirurgicale semble saugrenue, étant donné que la symétrie et la rectitude ne font pas partie de l’anatomie humaine. Le plus souvent, la légère orientation de la verge vers la gauche ou vers la droite, résulte d’un frein du prépuce trop court et trop serré. Si cela vous gêne vraiment, et que la pénétration est vraiment difficile, un geste chirurgicale très simple consiste à sectionner le frein.

    Vous nous signalez des troubles minimes de l’érection, à savoir une érection qui semble insuffisante à vos yeux, et des érections capricieuses. Dans les deux cas, la principale causes retrouvée, est une cause psychologique comme vous le souligniez. Elle peut être liée à une impatience sexuelle, au stress de la première fois, a un manque de désir pour votre partenaire, à une pratique insuffisante, ou à un manque de connaissance de votre partenaire. Mais tout le monde peut avoir une panne, s’en remettre, et repartir du bon pied avec une partenaire compréhensive.

    Normalement, vous n’avez pas à vous inquiétez, une pratique plus régulière, et une plus grande connaissance de votre partenaire, devraient suffire à faire disparaître ces troubles. Cependant, s’ils persistaient il faudrait consulter un sexologue avec ou sans votre partenaire.

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour répondre à cette question.

Sorry,At this time user registration is disabled. We will open registration soon!